Compte rendu de l’AG du 24/11/2012

Compte rendu de la réunion Handicap Membre – France du 24 novembre 2012

Mairie de Viry Châtillon, 10h30

La réunion est animée par Mme Chantal Bernet, présidente de l’association.

Les participants à la réunion font état de leurs démarches respectives pour trouver de nouveaux adhérents. Celles-ci semblent fructueuses dans la mesure où une trentaine de personnes ont déjà manifesté leur souhait d’adhérer à l’association, avec différents degrés d’investissement. Certains futurs membres sont prêts à venir aux réunions et à participer aux actions, d’autres préfèrent se limiter au versement de cotisations, à titre de sympathisants. On se satisfait d’ailleurs de l’engagement marqué des personnalités politiques de la ville de Viry dans les démarches de l’association, cela accroit nécessairement la légitimité d’une jeune association.

La question d’un partenariat avec les écoles est remise en avant, celui-ci permettant à la fois de sensibiliser les enfants à la question du handicap et de créer des échanges durables entre la France et la Sénégal, voire de trouver des procédés constructifs de collecte de fonds. Les participants à la réunion s’accordent sur le besoin d’activer les réseaux de collègues, instituteurs, etc., et de déterminer les méthodes de participation, en consultation avec ceux-ci.

Les participants à la réunion s’interrogent sur le domaine d’action de l’association. HM Sénégal a d’abord agi dans un cadre très ciblé (le handicap affectant le membre en raison, soit d’une malformation, soit d’un accident), avant de s’intéresser à d’autres formes de handicaps, moins visibles (déficiences intellectuelles, troubles de la vision, etc.) et peu connues au Sénégal. Cela a notamment mené à la mise en place de nombreuses initiatives de sensibilisation telle la création du centre de parentalité, la journée des droits de l’enfant. L’association française estime qu’il serait opportun d’agir dans la même lignée et évoque notamment l’orthophonie, quasiment inconnue dans la plupart des régions du Sénégal. Un échange de savoir entre HM France et HM Sénégal semble indispensable dans de tels domaines.

Les participants remarquent, au cours des échanges, que HM Sénégal connaît une difficulté majeure : le manque de cohésion dans l’action locale. En effet, malgré les très nombreux sympathisants de l’association et sa notoriété grandissante, Yerim Fall (président de l’association) est le seul à animer vraiment l’action sur place. Les dons sont assez limités, ce qui rend les démarches moins efficaces. Il convient de créer un dialogue avec HM Sénégal sur ce point afin de rationaliser l’action. Il est surtout essentiel de conserver notre autonomie, aussi bien d’un point de vue logistique que financier. Valère Ndior rappelle sur ce point que HM France n’entend pas être un simple pourvoyeur de fonds.

Cet échange permet d’aborder un projet porteur pour l’association : l’envoi de volontaires pour de courts séjours au Sénégal, dans un cadre proche du format des « vacances solidaires ». Les membres prêts à mettre leur savoir-faire ou leur temps libre à disposition de l’association pourraient se rendre, à leur frais, au Sénégal et fournir une aide matérielle/logistique à celle-ci. L’idéal serait naturellement de viser des personnes qualifiées dans les domaines du handicap, de l’éducation, du plaidoyer, de la logistique propre à la gestion d’une association ou, de manière générale, toute personne dont les qualités constitueraient un apport pour Handicap membre. Ces séjours dureraient de quelques jours à quelques semaines en fonction du besoin de l’association et la disponibilité du membre. En contrepartie Handicap Membre s’engagerait à héberger la personne dans ses locaux/chez une famille partenaire pour la durée de son activité et à lui fournir les repas.

Chantal Bernet se déclare très favorable à ce projet mais insiste sur la nécessité d’encadrer ces séjours de manière rigoureuse. Il faudra ainsi prévoir une sorte de contrat-type entre l’association et le membre, déterminer clairement les modalités d’hébergement, les garanties inhérentes à un tel partenariat, etc., d’autant plus que le membre en question devrait acquitter lui-même des frais pour son billet d’avion. Marc Sagetat suggère de consulter des élus d’Athis Mons, habitués à ce type de démarches, afin de s’inspirer des procédures qu’ils ont créées.

Abdoulaye Fall rappelle que la récupération du matériel hospitalier devra être un aspect important de l’action de HM France. Cependant le problème de l’acheminement demeure problématique. Il est important d’identifier rapidement les partenaires (institutions, entreprises, associations) aptes à aider HM France à amener régulièrement le matériel au Sénégal.

Les participants à la réunion concluent la réunion en étudiant le montant de la cotisation. Ils s’accordent sur l’idée que dix euros (minimum) constitue un montant adéquat, sachant que certains membres sont étudiants ou ont des revenus limités et que, par ailleurs, l’association doit encore faire ses preuves. Chantal Bernet se chargera de centraliser les cotisations.

L’ordre du jour étant épuisé, la réunion s’achève à 12h30.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :